A Bordeaux, La Cité du Vin dévoile ses rondeurs

A Bordeaux, la ville et le vin sont inséparables, unis dans une relation forte presque intime qui se raconte au fil de l'histoire. D’ailleurs, le musée offre une entrée vers la ville, une autre vers le fleuve. Des courbes audacieuses, une rondeur évocatrice, des reflets dorés, l’architecture du bâtiment ne laisse pas de marbre. Des chiffres qui donnent le vertige : 10 étages sur 55 mètres de haut, 13 350 mètres carrés de superficie totale, un budget de 81 millions d’euros. Né de l’imagination des architectes de l’agence parisienne XTU, Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, « ce bâtiment ne ressemble à aucune forme connue parce qu'il se veut une évocation de l’âme du vin, entre le fleuve et la ville », disent-ils. Chaque détail de l’architecture évoque ici l’âme du vin et l’élément liquide. Sa façade est constituée de panneaux de verre sérigraphié et de panneaux d’aluminium laqué irisé perforés. Changeant selon les rayons du soleil et l’heure de la journée, le bâtiment répond au fleuve grâce à ses reflets. Joli parallèle avec la robe du vin qui évolue sans cesse. La rondeur de sa forme extérieure se retrouve dans les volumes, dans les espaces et matériaux intérieurs et offre une sensation de mouvement permanente. Offrir un voyage sensoriel, transmettre la passion du vin et contribuer à développer le rayonnement international de la région, tels sont les objectifs de ce lieu original et inédit qui ne pouvait trouver plus belle place qu’à Bordeaux, au cœur de la première région viticole d’Europe. Site de loisir culturel unique dédié au vin en tant que patrimoine culturel, universel et vivant, La Cité du Vin offre donc un voyage spectaculaire autour du monde, à travers les âges, dans toutes les cultures et toutes les civilisations. Le parcours de la visite se vit pleinement, immersif, sensoriel et interactif. On goûte, on touche, on sent…  La voûte boisée du parcours permanent est comme un ciel qui varie. Il s’élève, ondule, se resserre. La structure en bois évoque la charpente, les bateaux, le vin qui voyage. Le bâtiment offre également un restaurant avec vue panoramique au 7ème étage et une cave à vins de plus de 14 000 bouteilles, dont 200 références françaises et 600 vins de 80 autres pays. Admirez plutôt ! Une sélection de vins « ambassadeurs » de chaque région du monde représente la fois la diversité et la qualité des vins de leur région viticole et offre à La Cité du Vin sa véritable identité internationale.L’extérieur, dans les jardins en libre accès, des espaces végétalisés créent le lien entre le musée, la Garonne et l’origine sauvage de la vigne. Plus loin, toujours dans l’idée du voyage, un ponton de 90 mètres sur les berges de la Garonne permet aux plaisanciers d’accoster et d’accéder aux vignobles par le fleuve. « Le vin est un élément qui, par nature, préserve les paysages et donc engendre une relation particulière avec l’environnement », expliquent les architectes qui dès le début ont pensé le projet pour qu’il produise l'impact environnemental le plus faible possible. 70% des besoins énergétiques du bâtiment sont ainsi couverts par les énergies vertes et locales Et pour ceux qui souhaitent simplement admirer les lieux, un belvédère situé à 35 mètres de hauteur, au 8ème étage du bâtiment, offre une vue imprenable sur la ville. Dans cet espace qui domine le fleuve, vous pourrez admirer Bordeaux, sa ville, son vignoble et ses alentours, qui s’étendent à vos pieds à 360°. Un verre à la main bien sûr… 

www.laciteduvin.com