Birmanie, un diamant brut… inestimable !

Explorateurs dans l’âme, toujours en quête de nouvelles expériences à partager avec vous, nous nous sommes envolés en décembre pour la Birmanie. Une destination lointaine dont le nom seul envoûte et fait rêver les voyageurs. Sur place, le pays et ses habitants se sont révélés à la hauteur du mythe. Et même au-delà.

Le poète Rudyard Kipling a célébré « Mandalay », Joseph Kessel nous a transportés dans « La Vallée des rubis ». Depuis toujours, la Birmanie inspire les auteurs et fait soupirer les voyageurs, qui y voient une destination ultime. A juste raison.

Pays fascinant au-dessus duquel plane une aura de mystère, la Birmanie (autrement appelée Myanmar) s’ouvre peu à peu au tourisme. Avec le Canada, la Finlande, la Colombie et la Mongolie, elle fait partie des destinations phares de 2017, selon le fameux Lonely Planet. Nous ne saurions donc que vous conseiller de la découvrir maintenant, très vite avant que ce joyau encore à l’état brut ne se laisse envahir par des hordes de touristes, à l’instar de la Thaïlande par exemple.

Si vous êtes adepte du slow travel, c’est-à-dire si vous préférez pénétrer une culture au lieu d’en survoler dix, la Birmanie vous enchantera. Plus encore que sa culture, ses pagodes ou sa nature exubérante, c’est l’innocence et la bienveillance de ses habitants qui rendront ce voyage magique et inoubliable. Nous n’oublierons jamais les sourires des enfants, le charme et la gentillesse des habitants, et leur hospitalité. Tous ces regards croisés, ces belles rencontres, toute cette intensité partagée, cette sincérité seront dans nos cœurs, à jamais. 

A la rencontre des pêcheurs du lac Inle 

Au centre de la Birmanie, le lac Inle est une étape incontournable. Un must ! C’est le 2e plus grand lac du pays et l’un des 3 sites birmans les plus connus, avec la pagode Shwedagon (Yangon) et les temples de Bagan. On y arrive par la route depuis Bagan ou Mandalay, ou en avion à partir de Heho, aéroport régional à 30 km au nord du lac. En décembre et janvier, le site accueille un grand nombre de visiteurs, mais ne perd pas pour autant son charme exceptionnel.Le matin, un manteau de brume se dissipe au lever de soleil pour découvrir les collines du pays shan qui l’entourent. 

A travers une vie aquatique, infusée de traditions et de ferveur bouddhiste, tout ici s’offre avec une exceptionnelle photogénie : villages lacustres, marchés et jardins flottants, commerces et gargotes typiques… Clou du spectacle : les pêcheurs exécutent une fascinante chorégraphie, ramant avec une jambe, perchés comme des échassiers, et déployant leur filet avec un étonnant savoir-faire. Un numéro d’équilibriste que nous passerions des heures et des heures à observer et photographier.

Bagan, l’autre Angkor…

La cité de Bagan, avec ses plus de 2 000 pagodes, figure parmi les endroits à visiter au moins une fois dans sa vie. Les levers et couchers de soleil de Bagan sont à couper le souffle. Les vivre est un privilège ; découvrir la scène en montgolfière un luxe absolu. Imaginez : des milliers de temples répartis sur 42 km2, autant dire un site très étendu, d’une majesté sans égale. Trois temples sont généralement considérés comme incontournables :le temple Ananda Pahto, indiscutablement l’un des plus élégants, That Byin Nyu, le plus élevé, et enfin le temple Dhammayan Gyi. Bagan est un site magique et, pour nous, un choc esthétique inoubliable.

« Myan Ma » signifierait le pays merveilleux. Ce voyage est sans aucun doute le premier que nous y faisons. Pays mosaïque, multi-ethniques, mythique, la Birmanie et surtout ses habitants, si purs, si chaleureux, nous a touchés en plein cœur. Nous prévoyons déjà d’y retourner. Il reste encore tant de merveilles à découvrir. Tant de trésors, qui font de la Birmanie l’un des pays les plus envoûtants du monde.