Breitling, une épopée de haut vol

Au début des années 1930, Breitling introduit dans sa gamme une spécialité qui va lui valoir une célébrité mondiale : les chronographes de bord destinés aux cockpits d’avions. Breitling devient fournisseur officiel de la Royal Air Force et de la US Air Force. Pionnier dans la recherche de la perfection, en 1934, la manufacture achève de donner au chronographe son visage moderne en créant le second poussoir indépendant pour la remise à zéro. Une avancée décisive, rapidement adoptée par toute la concurrence. En se spécialisant d’emblée dans les chronographes et les compteurs, Léon Breitling s’est attiré très vite les faveurs des pionniers de l’aviation. En 1952, Breitling lance le chronographe bracelet Navitimer, qui assume toutes les opérations de navigation aérienne : vitesse moyenne, distance parcourue, consommation de carburant, taux de montée et de descente…Instrument de haute performance, cette montre a été choisie comme montre officielle par l’Aircraft Owners & Pilots Association (AOPA), la plus grande association de propriétaires d’avions et de pilotes. Le modèle Navitimer 01 demeure la montre culte des passionnés de Breitling. Serge Gainsbourg, esthète et amateur d’objets de luxe, ne se séparait jamais de sa Navitimer 81600. Breitling lui a récemment rendu hommage lors d’une exposition photo à Paris. Le 24 mai 1962, une Navitimer accompagne Scott Carpentier lors de son vol orbital à bord de la capsule Aurora 7, c’est le premier chronographe-bracelet à voyager dans l’espace. Entre 1950 et 1960, Breitling partage l’essor de l’aviation commerciale en équipant de ses chronographes de bord les avions à hélices, puis les jets de nombreuses compagnies aériennes. Aujourd’hui, ce lien intime qui unit Breitling à l’aviation prend une dimension particulière. La firme fait voler sous sa bannière plusieurs formations d’exception, dont la fabuleuse patrouille acrobatique Breitling Jet Team. Elle s’associe aux plus grands meetings aériens de la planète, telle la Red Bull Air race, dans laquelle elle engage sa propre écurie volant à ses couleurs. La course du temps continue

www.breitling.com