Mayelle Architecture Intérieure Design, Décalage des styles

Cette construction de plain-pied signée de l’architecte Jean-Pierre Watel dans les années 80 à Bondues séduit un jeune couple qui s’y projette à la condition d’en revoir toute l’organisation et d’y apporter un esprit pop. Lieu de rendez-vous festif, la maison remplit aussi parfaitement son rôle de cocon familial. L’illustration d’une réalisation très sérieuse pour des propriétaires qui ne se prennent pas au sérieux.

Un espace commun à double facette

Construite à l’origine autour d’une multitude de pièces et d’un maximum de cloisons, Luc Mayelle opte pour une cuisine, salle à manger, salon en totale ouverture. Dans cette pièce à vivre en L, il joue de nombreux détails pour que chaque espace inscrive sa propre identité. Face à l’entrée, un caisson vitré façon aquarium géant est encadré de miroirs couleur corail. Il happe le regard vers le jardin situé dans le prolongement du salon. Une très jolie perspective qui pose d’emblée le parti-pris déco pop seventies. Sur la gauche, la cuisine immaculée s’étend sur toute la longueur, enchainant bar, plan de travail et table à manger. Le tout d’un seul tenant.

La journée, cet espace bénéficie d’une vue sur le jardin côté salon et sur la piscine côté salle à manger. Les jours de fête, à la tombée de la nuit, la lumière devient tamisée, les murs de miroirs roses jouent avec les reflets comme dans les night clubs. Tel était le désir des propriétaires, s’offrir une maison contemporaine mais qui soit fun dans l’esprit sexy beach.

Deux espaces nuit distinctement séparés

L’aile consacrée aux enfants se trouve à l’opposé du salon. Elle se compose de trois chambres et d’une salle de bain. L’espace parental se cache derrière une porte façade de la cuisine. Impossible d’en deviner la vocation tant qu’elle n’est pas poussée et ouverte sur un couloir qui dessert le dressing, la salle de bain, le bureau et la chambre des parents. Chacune des pièces jouit d’une vue sur le jardin.

Une déco qui mixe design, ethnique et culture pop

A l’image des propriétaires qui partagent un goût prononcé pour la fête, la fantaisie et la convivialité, la décoration se permet de mêler des univers différents. Les canapés du salon, ensemble Togo Ligne Roset signé Michel Ducaroy, les photos de Peter Lindbergh, les objets ethniques, la tapisserie aux motifs végétaux dans la salle à manger, les bouteilles de vin mises en scène sur un immense linéaire d’étagères en bois… se fichent du minimalisme et des ambiances déco trop étudiées. Cette maison se fait l’écho de choix du cœur et en devient d’autant plus attachante et personnelle.

1 allée des Prairies – Parc d’Activités de « La Plaine » - Villeneuve d’Ascq Tél. 03 20 34 08 74