Mayelle Architecture Intérieure Design : La maison du bonheur


Vue de l’extérieur, cette habitation traditionnelle en briques rouges ne laisse rien transparaître de la radicale transformation de son rez-de-chaussée. Cette maison qui reçoit très régulièrement de nombreux petits-enfants, fait cohabiter esthétique épurée avec une belle joie de vivre.

La suite parentale, un havre de paix et de repli

Luc Mayelle, architecte d’intérieur designer, est dans un premier temps contacté par ses clients pour revoir l’organisation de leur chambre et de leur salle de bains situées au rez-de-chaussée. La belle dimension de cet espace en communication avec le jardin et la piscine extérieure, permet d’envisager un projet s’inspirant de l’esthétique et du confort des grandes suites d’hôtel. Cet univers cher à Luc Mayelle trouve alors vite sa réalité. Il investit l’espace qu’il divise en trois fonctions distinctes. Le dressing est associé à des colonnes noires de rangement conçues sur mesure. En son centre, la méridienne CHARLES B&B Italia offre un point de repli confortable et pratique pour les essayages. Cette pièce bénéficie de la lumière naturelle du petit jardin qui amène une note de végétation réjouissante. La chambre développée dans le prolongement, contraste avec un parti-pris pour des tonalités douces oscillant du blanc au gris perle. La tête de lit capitonnée et habillée d’un tissu de coton et de lin couvre la largeur du mur. A chaque extrémité, des caissons suspendus blancs en guise de table de chevet, viennent encadrer le lit. Face à celui-ci, l’agencement du mur crée un mobilier qui intègre un grand écran plasma, des rangements très discrets et un plateau noir contrasté qui marque le bloc bureau associé à la chaise HUSK B&B Italia. Une moquette claire et moelleuse habille les sols de la chambre et du dressing. La salle de bains simplement séparée par une demi-cloison en verre fumé noir joue la transparence. On devine la coiffeuse et son pouf TATO Baleri Italia, la douche à l’italienne, la double vasque en Corian blanc. La baignoire posée en ilot offre une vue directe sur le jardin. Une porte permet aux propriétaires d’aller à la piscine sans passer pour les pièces à vivre. Et de profiter de leur petite terrasse en bois isolée de la plus grande en lien avec le séjour.

Le salon, le cœur battant de la maison

L’esthétique trop tranchante de la suite parentale avec le reste du rez-de-chaussée amène vite les propriétaires à la conclusion qu’ils doivent engager aussi des travaux de transformation des pièces communes. Grands-parents de 11 petits enfants, ils sont complètement enclins à revoir l’organisation et l’agencement de leur salon/séjour à la condition que cela n’enlève rien à la vie qui l’anime très régulièrement. La conception de cet espace  privilégie la communication entre un très grand salon associé à un bureau avec la terrasse extérieure et la piscine. De grandes baies vitrées font le lien entre l’intérieur et l’extérieur afin de fondre les frontières et d’accentuer le sentiment de vivre en osmose avec la nature. Ce que l’on remarque en entrant dans cet espace, c’est la place prépondérante accordée au canapé TUFTY TIME B&B Italia. Il se développe en angle face à la cheminée, associé à la superbe table en marbre noir KRIK Minotti. Il trouve aussi sa place et sa forme face à l’écran plasma réservé quasi uniquement au propriétaire féru de sport. Ce canapé modulable prend donc différentes formes en fonction du nombre d’habitants. On retrouve en écho le même agencement en zebrano gris, du coin cheminée et de l’espace télé. Les tableaux colorés, les coussins jaunes ajoutés par la propriétaire amènent des touches joyeuses à un ensemble épuré. Au sol, l’immense tapis turquoise JOV Salsa rappelle la couleur de l’eau bleue de la piscine. Les perspectives et les vues du salon  convergent toutes vers cet espace hédoniste. La grande baie de la salle à manger a d’ailleurs été changée pour laisser place à un ouvrant complètement  dégagé. La véranda en bois a été remplacée par une structure métal sur mesure avec store extérieur intégré qui permet de dégager complètement la vue ou au contraire de créer une zone d’ombre en période de forte chaleur.

Le bureau, petit bijou à lui seul

Le salon a toujours intégré un coin bureau surélevé d’environ 30 cm pour avoir une vue surplombant le jardin. Cette implantation a été reprise à l’identique mais avec l’ajout de mobiliers de bureau et de rangement créés sur mesure. Le bureau permet de travailler de façon isolée tout en participant à la vie commune. Sa forme en L qui vient contrarier les lignes du podium, sa pose suspendue dans le vide d’un côté et posée au sol de l’autre, son plateau blanc en contraste avec les caissons/rangements noirs montrent à quel point Luc Mayelle a étudié les moindres détails pour créer un mobilier simple et à la fois très sophistiqué. Il est coordonné à la chaise AAC25 Hay. Le sol est recouvert de moquette pour distinguer visuellement cet espace de celui du salon en parquet hêtre blanchi.

La mise en scène lumière, génératrice de bien-être

Toujours hyper attentif à la mise en scène lumière de tous les intérieurs qu’il conçoit, Luc Mayelle prend le temps d’explorer chaque zone du rez-de-chaussée à ses différentes heures de la journée, de la soirée et de la nuit afin d’imaginer son implantation de sources lumineuses. Il fait le choix de micro spots dans la chambre et le salon pour créer des halos de lumière chaude. Il revoit également la hauteur des plafonds qu’il diffère de quelques centimètres en différents espaces pour créer du rythme. Il amène aussi la couleur noire au plafond sur de larges zones linéaires pour donner plus de profondeur aux éclairages. Ainsi, la maison se vit dans des ambiances tamisées le soir et privilégie l’éclairage de la lumière naturelle le jour.