Musée d'art et d'industrie de Roubaix, la Piscine Le sens du vêtement

Le troisième musée de France reconnu pour ses collections de vêtements anciens et contemporains (après le Palais Galliera et le Musée des Arts Décoratifs à Paris) est très largement porté par l’enthousiasme de Sylvette Gaudichon, responsable des collections et des expositions en Arts Appliqués. Rencontre passionnante autour du vêtement qui raconte l’histoire et la société au-delà de l’habit.

La Piscine organise régulièrement des expositions autour du vêtement ou d’un créateur. « Nous choisissons de présenter des créateurs qui utilisent la mode comme une expression de leur art », explique Sylvette Gaudichon. On se souvient notamment de celle consacrée à l’artiste espagnole Agatha Ruiz de la Prada en 2009 avec ses robes envisagées comme des sculptures. 

L’exposition de Marimekko en 2006 racontait comment le vêtement conçu dans les années 50 en Finlande devait être pratique au point d’être oublié au fil des activités de la journée. En 2002, l’exposition consacrée à Michel Schreiber, architecte du vêtement, montrait la façon dont le créateur aborde la conception d’un vêtement comme la construction d’une maison, avec notamment la valorisation de la matière.

En parallèle, Sylvette Gaudichon reçoit des vêtements en don qu’elle garde précieusement dans les sous-sols du musée. « C’est un patrimoine plein d’émotions qui raconte l’histoire de la civilisation. Le vêtement existe de la naissance jusqu’au linceul et dans le monde entier. L’habit, c’est notre habitation. Il nous permet de nous montrer, ou de nous protéger ou de nous isoler… ».