Vive La Redoute !

L’entreprise leader de la vente par correspondance fête ses 180 ans. Elle a connu un développement économique historique mais aussi maintes phases de crises et de réinventions. Marque reconnue par 99% des Français, elle bénéficie d’un attachement très fort dans l’imaginaire collectif. Diagnostiquée en déclin avec une mort annoncée depuis l’apparition du e-commerce en 1994, elle renait aujourd’hui, portée par la vision stratégique payante de ses dirigeants Nathalie Balla et Eric Courteille.

Asseoir une offre à 80% signée La Redoute

Depuis juin 2014, date de signature de reprise de La Redoute et de Relais Colis par Nathalie Balla et Eric Courteille (respectivement alors PDG de La Redoute et secrétaire général de la maison mère de La Redoute Redcats), l’entreprise nordiste voit sa première phase de redressement concrétisée avec un retour à l’équilibre pour la fin d’année 2017. Les décisions stratégiques majeures ont repositionné La Redoute exclusivement sur le prêt-à-porter et sur la maison. Ce recentrage s’est fait au bénéfice d’une offre plus moderne, renouvelée 10 fois dans l’année pour coller aux envies des femmes et à leur mode de vie. La Redoute signe aujourd’hui en interne 80% des collections dans le secteur du prêt-à-porter / Redoute Collections et dans l’univers de la maison / Redoute Intérieurs et AMPM, un point fort et différenciant par rapport aux concurrents directs comme Amazon, vente-privée...

La tradition de signer des collections capsules avec des créateurs extérieurs reconnus ou émergents se perpétue. A Nathalie Balla de préciser : « c’est dans les gênes de La Redoute depuis la première collaboration avec Emmanuelle Khan en 1969. Ensuite, on a invité Isabel Marant alors à ses débuts jusqu’à Anthony Vaccarello devenu le directeur artistique de la maison Yves Saint Laurent. »

Réduire les délais de livraison des colis

Un coup d’accélérateur a été mis sur la partie logistique. 50 millions ont été investis pour optimiser l’organisation de l’envoi des colis. Depuis septembre dernier, la préparation d’envoi demande 4 manipulations là où elle en réclamait 14. D’ici quelques mois, toute commande passée avant 20h se verra livrée en point Relais Colis dès le lendemain. Cette réactivité de service est devenue indispensable et incontournable dans l’univers du e-commerce.

Atteindre le milliard de chiffre d’affaires en 2021

« En 2017, l’objectif est de continuer à faire de la croissance et ne plus faire de perte. Dans une seconde phase, nous ambitionnons de transformer les 750 millions de chiffre d’affaires actuels en 1 milliard », annonce la co-dirigeante de La Redoute. Pour cela, c’est le développement et l’accroissement des 30% de ventes à l’international qui est visé. Le potentiel exponentiel est fort, notamment en Belgique, Russie, Angleterre et en Suisse où la marque Redoute est très appréciée.

Des magasins physiques dédiés à l’univers de la maison / AMPM et Redoute Intérieurs ont vu le jour et devraient atteindre les 50 points dans toute la France d’ici 4 à 5 ans. L’offre produit va s’étoffer et se spécialiser en amenant notamment davantage de petits objets en déco et d’accessoires en prêt-à-porter. L’univers de l’enfant sera également boosté pour occuper une place centrale dans l’offre Redoute.

Accentuer le lien avec la cliente

« 30% des commandes se font via le mobile (40% fin d’année) avec en même temps, un regain d’intérêt pour les magasins physiques qui offrent une expérience shopping inédite. Pour être au plus près de notre cliente, nous devons évoluer en même temps que les nouvelles technologies et des modes de consommation », conclut Nathalie Balla.