Eccelso
main banner image
Art de vivre

Lily of the Valley, une parenthèse enchantée

.

Lily of the Valley, une parenthèse enchantée

C’est une expérience unique que nous avons eu le privilège de vivre dans ce lieu hors du temps, niché au cœur de la nature provençale, à proximité immédiate de la mer. Gros coup de cœur pour l’hôtel Lily of the Valley qui surplombe la plage de Gigaro à La Croix Valmer, un village sur la presqu'île de Saint-Tropez qui a su conserver toute son authenticité. L’ouverture du lieu en juin 2019 a suscité une grande curiosité et un immense enthousiasme, d’autant qu’il a été intégralement imaginé par le designer Philippe Starck. Un resort spectaculaire empreint de générosité qu’il nous tardait de découvrir. Invités de façon très privilégié, nous comptions parmi les premiers hôtes reçus et choyés. Du bonheur à l’état pur ! 

Une architecture influencée par les villas californiennes et les jardins suspendus de Babylone
Plus qu’une visite du lieu, nous y avons vécu une expérience unique, happés par la beauté de la nature luxuriante et la découverte de la vision très inspirée du designer Philippe Starck, qui a imaginé et conçu une architecture faite de petites maisons organisées en village. Inspiré par une antiquité fantasmée et modernisée par des matériaux très contemporains, Starck a créé un lieu libre et ouvert où la lumière, les couleurs et la végétation font naturellement le lien entre l’intérieur et l’extérieur. A Philippe Starck de préciser l’exigence qu’il s’est imposée « La création doit investir un environnement sans le bouleverser ». Lors de notre séjour, nous nous sommes laissé bercer par la magie de cet endroit secret, paisible et chaleureux où l’on se retrouve en osmose avec la nature, où il fait bien-vivre. À la tombée du jour, les tonnelles et les terrasses ensoleillées laissent place aux ambiances chaudes et rassurantes des intérieurs. Autour des poêles et des cheminées, sous les lumières tamisées, on se retrouve entre amis ou en amoureux pour prendre un verre ou dîner. Bonheur !

Les chambres comme d’irrésistibles cocons 
Les 38 chambres et les 6 suites sont de véritables paradis sur terre avec ouverture sur la végétation luxuriante qui fleure bon les essences méridionales. Lovées dans une série d’arches, les chambres offrent le plaisir d’un plain-pied intime et ombragé. Nous sommes restés sous le charme de la décoration mixant les matériaux bruts adoucis par des détails soignés : suspensions en rotin, mobilier boisé, textiles colorés… Tous les codes sudistes ont pris place dans un cadre contemporain, pensé pour le bien-être des invités. A l’intérieur de ces cocons allant de 37 et 115 m², les matières s’entrechoquent dans une ambiance chic et décontractée, mêlant le cuir, le béton brut, le bois massif et le marbre poli.

Les deux restaurants aux délicieuses saveurs méridionales
Le déjeuner fait découvrir une table exceptionnelle, située dans le prolongement de la piscine. La nouvelle adresse gastronomique ayant déjà fait le buzz, nous avons partagé avec d’autres épicuriens, pour certains lillois, le même plaisir d’une carte méridionale signée du chef Vincent Maillard. La salade niçoise revisitée est servie dans une poterie Ravel d’Aubagne et l’on boit un rosé de Provence, cuvée de La madrague, dans un verre de Biot. L’ancien disciple de Guy Savoye et d’Alain Ducasse dirige également une seconde table, principalement orientée vers la cuisine végétarienne et végétalienne. 

Une adresse hédoniste rêvée
Pour que l’escale soit plus que parfaite, nous nous sommes laissé emporter vers l’univers apaisant d’un welness de 2 000 m² à la croisée de la médecine holistique, des techniques innovantes et des thérapies ancestrales. La piscine extérieure, les salles de soins, le hammam, les deux saunas, la fontaine à glace et la douche à neige nous ont retenu quelques heures sans que nous sentions le temps s’écouler. Un moment magique, une parenthèse de lâcher prise et d’émerveillement. De quoi attirer les vacanciers pendant la saison creuse. Après les intérieurs parisiens du Brach ou du 9confidentiel, le designer signe ici son premier hôtel de la Riviera et nous embarque dans « le rêve moderne d’une Méditerranée fantasmée ».

Le pari d’une ouverture à l’année
Les propriétaires de l’hôtel, Alain Weill et sa fille, Lucie - à l’origine de ce beau projet ont fait le pari d’une ouverture à l’année. Une rareté pour un 5 étoiles sur la Riviera. Une contrainte qui a obligé l’architecte à faire cohabiter toutes les saisons sous le même toit : « L’hiver, ce sera extraordinaire, avec tout ce bois, toute cette chaleur, toute cette humanité », explique Philippe Starck. Pour assurer le succès de son entreprise, son propriétaire, le patron du groupe de médias, Alain Weill, a débauché le directeur du mythique Byblos de Saint-Tropez, Stéphane Personeni. Nul doute que Lily of The Valley (le muguet, dans la langue de Shakespeare) portera bonheur à tout ceux qui franchiront sa porte ! 

Colline Saint Michel, Boulevard Abel Faivre, Quartier de Gigaro

83420 La Croix-Valmer

04 22 73 22 00
Partager l’article
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img