Eccelso
main banner image
Art de vivre

La Samaritaine Paris Pont-Neuf, une restauration hors normes

La Samaritaine Paris Pont-Neuf, une restauration hors normes

Fermé depuis 2005, l’emblématique grand magasin La Samaritaine Paris Pont-Neuf a rouvert ses portes au public en juin dernier. Après une rénovation aussi ambitieuse que fidèle à l’histoire des lieux, le nouveau grand magasin la Samaritaine Paris Pont-Neuf, redevient une place to be, à deux pas du Louvre et de l’île de la Cité. De nombreux Parisiens, impatients, étaient au rendez-vous pour admirer ce nouveau temple du luxe.

Un art de vivre à la Française
Le chantier de réhabilitation hors norme de l’illustre grand magasin s’étendant sur 70 000 m2 aura mobilisé, au cœur de la capitale, de nombreux artisans d’art : peintres, sculpteurs, doreurs, ferronniers… et jusqu’à 800 personnes simultanément. Ce mythique grand magasin promet d’être la nouvelle destination de l’élégance parisienne. Il s’adresse autant aux Parisiens, qu’aux voyageurs et touristes amoureux d’un art de vivre à la française, qui pourront enfin se réapproprier ce lieu emblématique fermé pendant 21 ans.

Une expérience unique
Projet mixte par excellence, la Samaritaine redynamise la rive droite de Paris. 1 700 collaborateurs seront à pied d’œuvre chaque jour pour faire vivre le grand magasin et offrir une expérience unique à tous ses visiteurs. Respectueux des plus exigeantes normes environnementales, les bâtiments abritent une crèche de 80 berceaux, ainsi que 96 logements sociaux (opérés par Paris Habitat). À proximité immédiate du musée du Louvre et des Halles, l’ensemble Samaritaine contribue plus largement à la renaissance du quartier avec une place piétonnisée offrant un accès direct au Pont Neuf. 

Un joyau de l'Art nouveau et de l'Art déco
Les quatre bâtiments, dont un classé aux Monuments historiques ont subi une lourde restructuration qui devait également respecter et revaloriser les éléments d'époque : mosaïques, émaux, verrières ou encore garde-corps en fer forgé. Désormais identifiable par sa façade de verre ondulé rue de Rivoli, signée par l’agence japonaise Sanaa (prix Pritzker 2010), la Samaritaine retrouve sa verrière monumentale de structure Eiffel, élément d’architecture spectaculaire datant de 1907, d’une surface de 37 mètres par 20 mètres signée par l’architecte Frantz Jourdain, ses décorations Art nouveau en lave émaillée, son escalier monumental, ainsi que la majestueuse « Peinture des Paons » dessinée jadis par Francis Jourdain (115 mètres de long). 
"Tout au long de ce projet, nous sommes restés fidèles à l'esprit du lieu et à l'intention des architectes : vouloir la modernité, même radicale, travailler les détails, oser les contrastes. En 1870 à sa fondation, en 1911 à l'achèvement du bâtiment Art Nouveau, en 1928 à l'ouverture de l'immeuble Art Déco sur la Seine, La Samaritaine était à la pointe de son temps. Elle l'est résolument aujourd'hui", déclare Jean-Jacques Guiony, PDG de la Samaritaine. 

Un rêve audacieux
Conçu et opéré par le leader mondial DFS (détenu majoritairement par LVMH), le grand magasin « La Samaritaine Paris Pont-Neuf » promet un rêve audacieux : mêler expériences et émerveillement, authenticité et modernité. Quelque 600 marques, des noms incontournables du luxe, aux créateurs les plus exclusifs ponctuent cet univers singulier faisant la part belle à l’élégance et à l’art de vivre à la française. Si certains ne viennent que pour admirer la beauté architecturale retrouvée du lieu si longtemps fermé aux regards, d’autres en profitent pour faire leurs emplettes.

Une offre mode et beauté pléthorique
En plus d'une offre mode, le grand magasin présente un espace beauté de 3 000 m2 et un concept store so frenchy qui ravit les touristes. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir depuis le 23 juin le plus grand espace beauté d’Europe continentale, les concepts stores « Loulou » et « Rivoli ». 12 lieux de restauration aux concepts exclusifs, un espace voyage de 1 000 m2 situé sous l’emblématique verrière du bâtiment Art nouveau qui mêlent gastronomie, art et expérience complètent l’offre, sans oublier l’appartement où organiser sa séance shopping privée au milieu d’œuvres d’art, le studio de beauté et le spa. 

Un hôtel de luxe, quatre restaurants 
En parallèle du grand magasin, La Samaritaine s'ouvre à l'hôtellerie avec le concept luxueux de LVMH, Cheval Blanc. La déco de l’hôtel a été confiée à un architecte-designer de renom, l’Américain Peter Marino qui a fait de ce bâtiment Art déco un lieu iconique de l’art de vivre parisien. Vingt-six chambres, quarante-six suites s’offrent une vue plongeante sur la Seine (côté quai du Louvre) et, summum du chic, un appartement d'exception, qui avec ses 1 000 mètres carrés de surface, comprend une piscine privée de 12 mètres de long. Trois restaurants dont un gastronomique mené de main de maître par le chef Arnaud Donckele, désigné chef de l'année par le Gault et Millau dans son édition 2020 ont également vu le jour. 

Dior Spa Cheval Blanc Paris
De la rencontre de ces deux Maisons d’exception naît aujourd'hui le Dior Spa Cheval Blanc. Avec une même promesse : celle du bonheur, au cœur de Paris. À deux pas de la Seine, un havre de bienveillance et de générosité, une immersion dans un monde de bien-être, de relaxation et d’épanouissement. Le bonheur est l’essence même du Dior Spa Cheval Blanc. Dans une approche avant-gardiste, chaque hôte est considéré dans toutes ses dimensions : physique, émotionnelle et psychique. Une expérience inédite dont chacun ressort visiblement sublimé. Et profondément heureux. Le bonheur à Paris commence ici. Les soins sont prodigués au sein de six suites dont le sublime décor met en scène l’une des facettes de la Maison Dior. Les Ambassadrices Beauté associent techniques manuelles exclusives Dior - Modelages Tissulaires et Éveils Sensoriels - et technologies de pointe pour agir au plus haut degré. Un style et un savoir-faire Dior Spa Cheval Blanc au profit d’une expérience où le sur-mesure atteint son paroxysme. 

 

9 Rue de la Monnaie

75001 Paris

+33 (0)1 88 88 60 00
Partager l’article
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img
news-img